AuPanama.com est édité par la société : Panama Private Access S.A.
enregistrée au registre public du Panama avec un avis d'opération formel. Attention peu d'entreprises présentes sur internet sont légales comme Panama Private Access S.A. > En savoir plus
Avda Central, Casco Viejo, Panama city, Panama
contact@aupanama.com

les Impôts

Règles générales

impôt des sociétés
Le système d’imposition au Panama est basé sur le principe de territorialité, en vertu de laquelle tous les revenus exclusivement générés à partir de sources extérieures, sont exonérés de taxes.

Récapitulatif des différents impôts au Panama.

Article 694, paragraphe 2 :

Ne seront pas considéré comme produit sur le territoire de la République du Panama, les revenus provenant des activités suivantes:

1- La facturation, à partir d’une société établie au Panama, la vente de marchandises ou produits avec une plus-value facturée à la société établie au Panama à condition que ces marchandises ou produits soient déplacés seulement à l’extérieur du pays.

2- La direction, à partir d’une société établie au Panama, de transactions qui sont perfectionnées, consommées ou prennent effet à l’étranger.

3- La distribution de dividendes ou de participations à des personnes morales lorsque ces dividendes ou participations de revenus sont produit à l’extérieur du territoire de la République du Panama, y compris les revenus provenant des activités mentionnées aux alinéas 1 et 2 du présent paragraphe.

Cette règle, qui est en vigueur, permet la réalisation d’opérations d’importation/d’exportation de sorte que les marges évoluent et ainsi générer des économies supplémentaires, en utilisant une société intermédiaire, basé dans la République du Panama, à condition que les marchandises ne passent pas par le territoire fiscal du Panama sauf par exemple toute zone de libre-échange comme la Zone franche de Colón.

La juridiction offshore panaméenne permet de gérer des transactions, depuis Panama, alors que celles-ci ont un effet en dehors du Panama et viennent de l’extérieur du Panama, avec les avantages suivants:

– Les avantages obtenus par la refacturation sont libres d’impôt.

– Il n’y a aucun impôt sur le revenu engendré par les opérations en dehors du territoire fiscal panaméen administré à partir d’un bureau à Panama.

– Les frais et les intérêts gagnés sur les prêts, les dépôts en espèces ou autre transaction financière générés à l’étranger ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu au Panama.

– Les loyers de crédit-bail international ne sont pas imposables au Panama.

– De même sont exonérées d’impôt les primes de l’assurance et de réassurance couvrant les risques de personnes ou de marchandises à l’étranger.

– La vente d’actions d’une personne morale, même une société panaméenne, à condition que ses actifs soient situés à l’étranger.

Le Panama offre des instruments juridiques qui permettent le développement de structures avec un système de protection financier et fiscal adapté pour diverses utilisations, activités et situations. Ceci est le cas des SOCIETES ANONYMES et FONDATIONS PRIVEES.

impot-revenu

Le seul revenu qui est imposé, est sur les gains générés à l’intérieur du Panama. La vente de produits ou services aux personnes, au Panama sont considérés comme des « revenus de source Panama » et sont imposés. Les ventes de produits ou services aux personnes, entités ou entreprises situées en dehors du Panama ne sont pas taxés. Les revenus provenant de la location ou la vente immobilière est taxé au Panama. Les commissions et les intérêts gagnés sur les prêts de financement des affaires au Panama est imposé. Les centres d’appels ont une loi spéciale exemptant leurs revenus de l’impôt sur le revenu. Les sociétés de négoce ne sont pas taxées sur les produits qui entrent au Panama. Les sociétés au Panama qui facilitent les activités commerciales menées en dehors du Panama ne sont pas taxés.

Intérêt de l’épargne des banques au Panama sont exemptés. Intérêts des titres de créance inscrits à la Commission nationale des valeurs mobilières et cotée à la bourse sont exemptés. Les institutions financières et les prêteurs qui reçoivent des intérêts et des commissions versées par les banques du Panama pour la construction de logements publics sont exemptés de taxes.

Le revenu imposable est dérivé de revenus de source étrangère et en soustrayant des revenus exemptés du revenu brut.

Les dépenses d’entreprise sont considérées comme déductibles de l’impôt et doivent être documentés.

À partir de 2010, les taux d’imposition des sociétés ont été abaissés de 30% à 27,5% et réduit davantage en 2011 à 25%. Les entreprises impliquées dans les télécommunications, la banque, la production d’énergie, la fabrication du ciment, de casino et jeux d’argent et d’assurance ou de réassurance vont continuer à payer le taux de 30% jusqu’en 2012, de 2012 à 2014 le taux passe à 27.5%, ensuite en 2014 le taux est abaissé à 25%. Si le gouvernement détient 40% ou plus du capital d’une entreprise, celle-ci va continuer à payer le taux de 30%. Les entreprises impliquées dans l’agriculture et les petites entreprises ont un taux inférieur spécial pour les impôts sur le revenu.

Le calcul traditionnel de l’impôt est de simplement multiplier le revenu net imposable par le taux d’imposition. Les sociétés dont le revenu imposable est de plus de 1,5 millions de dollars utiliseront un calcul différent. Leur taux est le plus élevé entre le calcul traditionnel et en multipliant le revenu imposable par 4,67%.

A partir de 2011, toutes les sociétés et les entités doivent payer leur impôt sur ​​le revenu estimé, le 15 de chaque mois égal à 1% du revenu imposable total cumulé du mois précédent. C’est ce qu’on appelle « avance mensuelle impôt sur le revenu» ou «MITA ». Les entreprises engagées dans l’essence, produits pétroliers, pharmaceutiques, alimentaires, et produits médicaux payent un MITA différents. A la fin de l’année d’imposition, l’entreprise détermine l’impôt total et déduit le MITA total payé. Si le total payé MITA est plus grand que l’impôt réel dû, l’entreprise peut obtenir un crédit d’impôt à valoir sur l’avenir de Mita.

Les déclarations de revenus doivent être déposées par les sociétés dans les 3 mois après la fin de l’exercice.

impot

Impôt sur ​​le revenu individuel

Les personnes qui gagnent moins de $ 11.000 par an ne paient pas d’impôt sur le revenu. Ceux qui gagnent entre $ 11.000 et $ 50.000 payer un taux d’impôt de 15% tandis que ceux qui gagnent 50 000 $ ou plus payer un taux de 25%.

A lire attentivement :

Convention fiscale France-Panama   –   service des impôts Français   –   Rapatrier des fonds de l’étranger

Pour les couples mariés, de 800 $ avec leur déclaration fiscale commune. Intérêts hypothécaires payés sur la résidence principale peuvent être déduits jusqu’à 15.000 $ par an. Paiements d’intérêt des étudiants prêts pour l’éducation par le contribuable ou des personnes à charge au Panama sont entièrement déductibles. Les primes d’assurance santé sont déductibles. Contributions à des régimes de retraite privés ne dépassant pas 10% du revenu brut de l’individu le revenu annuel d’un maximum de 15 000 $ par année sont déductibles.

Les étrangers qui résident au Panama pour plus de 183 jours par an et qui gagnent un revenu au Panama seront taxés au même taux que les nationaux.

Les particuliers doivent produire leur déclaration annuelle de revenus avant le 15 Mars. Les individus dont la seule source de revenu est un salaire unique sont exonérés d’avoir à déposer une déclaration de revenus  parce que l’employeur retient une partie chaque mois du paiement des impôts.

Les employeurs et les employés paient des taxes de sécurité sociale lorsque le salarié est payé. Actuellement, les employeurs paient 11,75% et les employés paient 8% et ce pourcentage va augmenter jusqu’en 2013, en 2014 l’employeur paiera 12,25% et le salarié paiera 9,75%. Les employeurs sont tenus de retenir un pourcentage du salaire de chaque employé de l’impôt sur le revenu et l’impôt de sécurité sociale. Le défaut de retenir et de non effectuer les paiements à l’Office de la sécurité sociale se traduira par les surtaxes, et des poursuites.

Le taux d’imposition des plus-values diffère selon le type de plus-values. Seulement les biens situés au Panama sont soumis à l’impôt sur les plus-values. Le taux normal est de 10% du gain réalisé à la vente.

La cession de parts d’une entité au Panama qui sont enregistrés auprès de la Commission nationale des valeurs mobilières par le biais d’une bourse agréés, sont exonérés du paiement de l’impôt sur les plus-values, même si l’entité obtient des revenus de source Panama. Par conséquent, la vente d’actions à travers l’échange d’actions est exonérée de la taxe les plus-values. Les fusions et réorganisation des entités du Panama enregistré auprès de la Commission nationale des valeurs mobilières et cotée à la bourse impliquant un transfert de parts sont également exonérées de l’impôt des plus-values,​​ si elles répondent aux exigences spécifiques.

Les transferts des biens immobiliers au Panama impliquant des personnes considérées comme d’être dans le domaine de la vente et / ou achat de biens immobiliers sont soumis à l’impôt sur ​​les plus-values. Ces personnes sont considérées comme les agents immobiliers qui vendent plus de 10 propriétés au sein d’un an. Leur taux d’imposition des gains en capital est de 10% du gain réalisé à la vente. Avant l’enregistrement de l’acte, le vendeur est tenu de payer les fonctionnaires des impôts de 3% du montant le plus élevé entre le prix de vente et la valeur de propriété enregistrée comme une avance sur « l’impôt sur ​​les plus-values ». Similaire à la vente d’actions, le vendeur peut demander ce paiement a été au-delà de l’impôt sur les gains en capital le gain réalisé réelle et recevoir un crédit d’impôt sur la différence. Ce crédit d’impôt peut être utilisé pour payer d’autres taxes, être convertis en espèces par les agents des impôts, ou cédées à des tiers. Depuis Juillet  2010, le taux d’imposition sur les plus-values est réduit à 3,75% du montant le plus élevé du prix de vente ou de la valeur enregistrée de la propriété.

Impôt sur ​​les dividendes

Il y a une taxe de 10% les dividendes réalisés par des entités qui ont un permis et les opérations commerciales ont un revenu de source Panama. L’impôt sur les dividendes est à seulement 5% si les revenus proviennent de sources étrangères, est l’exportation connexes, ou d’autres lois spécifiques exonérant les revenus. Les entreprises situées dans les zones de libre-échange payent un impôt sur les dividendes de 5% pour l’ensemble des revenus. Il n’ya pas d’impôt sur les dividendes de réception.

Taxe de permis commerciaux

Toutes les personnes et entités exerçant des activités commerciales au sein de la République du Panama doit obtenir un permis d’exploitation commerciale («Aviso de Operación ») qui est délivré par le ministère du Commerce et de l’Industrie. La taxe annuelle pour le permis est égale à 2% de la valeur nette de l’entreprise avec un paiement maximal de 60 000 $. Les sociétés situées dans des zones économiques spéciales ou de développement dans les zones de libre-échange payer un taux de 1% à un paiement maximal de 50 000 $.

TVA

Taxe à valeur ajoutée est connue en espagnol comme « ITBMS » ou la taxe de vente dans d’autres pays. Cette taxe s’applique aux produits importés, les produits vendus ou des services rendus au Panama. L’importateur, vendeur ou prestataire de service paie cet impôt enfin cette taxe devant être payée par le consommateur. Depuis Juillet 2010, l’ITBMS a augmenté de 5% à 7%. Des taux plus élevés existent pour la vente de boissons alcoolisées (10%), les produits du tabac (15%), et des services spécifiques tels que les services de logement (10%). Il y a certaines exceptions pour le paiement de cette taxe, comme : les transactions hors zone commerciale, la production d’énergie et des services de distribution, le fret et le transport de passagers par voie maritime, aérienne ou terrestre. La plupart des entreprises paient la taxe mensuellement.

Produits Importation

Les produits importés au Panama, qui ne sont pas exemptés par la loi ou par les accords commerciaux internationaux sont soumis à des droits d’importation et la taxe ITBMS. Les tarifs d’importation varient selon les produits et sont énoncées dans un système de ligne tarifaire.

Les impôts immobiliers

L’impôt foncier est applicable à la valeur de la terre et toutes les améliorations enregistrées. Le taux de propriété normal fiscale commence à une valeur de 30 000 $ jusqu’à $ 50 000 ayant un taux de 1,75% tandis que le taux est de 1,95% entre 50 000 $ et 75 000 $ avec un taux de 2,1% si supérieur à 75.000 $. Ce taux est à 0% jusqu’à 30 000 $ pour la valeur du terrain.

 

Incitatifs fiscaux

Certaines industries reçoivent des économies du service des impôt, ceux-ci incitatifs pour encourager les investisseurs étrangers dans les domaines tels que l’agriculture, le tourisme, les mines, l’exportation non traditionnels, la production d’énergie, la construction et des concessions du gouvernement d’exploitation, le traitement et le stockage de produits pétroliers connexes, maritimes, de la fabrication et le reboisement.

Quiconque investit à partir de 2 millions $  dans des activités spécifiques et répond à certaines exigences que peut demander le ministère du Commerce et des Industries, aura les aides qui sont inclus dans le Registre des Investissements. Ces aides permettront à l’investisseur d’avoir énormément de facilités.

Eviter les doubles impositions

Panama continue de négocier et de signer des conventions fiscales avec d’autres pays afin d’éviter à leurs citoyens qui investissent au Panama de faire face aux impôts des deux pays sur leurs revenus de source Panaméenne.

Convention fiscale disponible sur demande.lien page contact

Les différents taux d’imposition

L’impôt sur les sociétés atteint 27,5%, les plus-values étant imposées comme les bénéfices. Il est cependant possible de déduire de ses impôts les pertes d’exploitation, les paiements à des filiales étrangères et quelques taxes. La taxe à la consommation est de 7%, excepté pour le tabac (15%) et l’alcool (10%). Des produits échappent à la TVA : médicaments, aliments de base, exportations, services commerciaux, essence, livres et matières premières agricoles.

Concernant l’impôt sur les revenus :

Article 700. (Selon l’article 10 de la loi d’aout 2010) 

Les personnes physiques paieront les impôts sur le revenu en conformité avec le barème suivant :

Revenus Impôt
De 0 à 11 000 $US 0%
De 11 000 à 50 000 $US 15% sur l’excédent de 11 000 $US
Plus que 50 000 $US 5850 $ de forfait, et 25% sur l’excédent de 50 000 $US

Peuvent être déduits des impôts : les frais médicaux, les dons aux associations caritatives, les intérêts sur les prêts, les prêts pour études et ceux pour l’amélioration du logement. Un expatrié venant vivre au Panama sera imposé à hauteur de 17%, s’il reste au moins 180 jours dans le pays durant la même année.

Les régles officielles d’imposition de la république du Panama.

HI