AuPanama.com est édité par la société : Panama Private Access S.A.
enregistrée au registre public du Panama avec un avis d'opération formel. Attention peu d'entreprises présentes sur internet sont légales comme Panama Private Access S.A. > En savoir plus
Avda Central, Casco Viejo, Panama city, Panama
contact@aupanama.com

Le conservateur Varela, nouveau président du Panama

Mai/14090 LIKES
Le Conservateur Varela Nouveau President Du Panama
Juan Carlos Varela, ancien vice-président, a remporté l’élection présidentielle avec 39 % des voix, devant le candidat du parti au pouvoir. Un affront pour le président sortant.

Le-conservateur-Varela-nouveau-president-du-Panama

 

C’est par un coup de téléphone du président du tribunal électoral que Juan Carlos Varela a appris sa victoire à l’élection présidentielle Panaméenne. Après une campagne indécise et des sondages qui l’annonçaient en troisième position, le conservateur Juan Carlos Varela l’a emporté avec 39 % des voix.

UN GOUVERNEMENT D’UNION NATIONALE

Dans ce scrutin à un seul tour, il devance de sept points José Domingo Arias, le candidat de Changement démocratique, le parti au pouvoir (droite). Juan Carlos Navarro, candidat du Parti révolutionnaire démocratique (centre gauche) arrivé en troisième place, a réuni 27,5 % des suffrages. Le nouveau président a appelé ses adversaires à le rejoindre pour former « un gouvernement d’union nationale ».

La victoire de Juan Carlos Varela est un revers pour le président sortant Ricardo Martinelli, qui avait imposé le ministre du Logement comme candidat à la présidence et son épouse à la vice-présidence.

Élu vice-président en 2009 sur le ticket du candidat milliardaire Ricardo Martinelli, Juan Carlos Varela a aussi occupé le poste de ministre des Affaires étrangères jusqu’en 2011. C’est à cette date que les relations entre les deux hommes se sont rompues. Lors de sa campagne, le nouveau président n’a pas hésité à accuser son prédécesseur de corruption et d’autoritarisme.

DES RICHESSES À MIEUX RÉPARTIR

Les différents candidats à l’élection présidentielle ont fait campagne sur des propositions quasi similaires comme celle de l’urgence d’une meilleure répartition des fruits de la croissance panaméenne (8 % par an). Les inégalités dans le pays sont toujours frappantes : des bidonvilles côtoient de luxueux complexes immobiliers.

Ingénieur de formation et riche producteur de rhum, Juan Carlos Varela prendra ses fonctions le 1er juillet. Il s’est engagé à maintenir la croissance, réduire la pauvreté qui toucherait 25 % de la population, selon un expert en analyses électorales, et diminuer la dette publique.

Les travaux d’élargissement du canal, qui fête son centenaire cette année, font aussi partie des priorités du nouveau président. Suite à un différend financier entre le gouvernement Panaméen et le groupement international chargé du chantier, les travaux ont pris du retard. La livraison d’une nouvelle voie n’est pas prévue avant 2016.

Anaïs Brosseau (avec AFP)

HI